Permanence contre l'esclavage moderne, les conditions de travail indignes, le travail forcé, le travail des enfants

Permanence contre l'esclavage moderne, les conditions de travail indignes, le travail forcé, le travail des enfants

Permanences : les 2e et 4e mercredis du mois, de 9h à 12h,
sur rendez-vous : permanence@rhsansfrontieres.fr ou 05 31 98 19 54

Lieu : Espace diversités Laïcité - 38, rue d'Aubuisson

POURQUOI CETTE PERMANENCE ?

  • Le travail forcé, la servitude et la traite des êtres humains sont toujours une réalité en France.

Ce sont des formes de ce qu'on appelle « l'esclavage moderne ». On peut les rencontrer dans la sphère domestique, dans des ateliers clandestins, dans la rue… Elles peuvent être caractérisées notamment par un isolement de la victime, par une emprise,
par l'emploi de menaces ou de violences (verbales, psychologiques ou physiques), par une charge de travail exorbitante sans congés, par l'absence ou insuffisance de rémunération, des conditions d'hébergement indignes…

  • Les entreprises peuvent faire face à des risques de travail indécent et de violation des droits de l'homme, en leur sein et dans leur chaîne de sous-traitance.

Il convient d'encourager ces entreprises à se responsabiliser. RHSF peut les aider à renforcer leurs capacités à prévenir ces violations.

NOS OBJECTIFS ?

 

  • Pour les personnes éventuellement victimes de traite des êtres humains aux fins d'exploitation par le travail :

Un approfondissement du signalement par le CCEM, en vue de leur proposer, lorsque leur situation relève effectivement de l'esclavage moderne,  une orientation ou un accompagnement juridique ;

  •  Pour les entreprises :

Une analyse des risques en leur sein et dans leur chaîne de sous-traitance par RHSF ;

  • Dans les cas ne relevant pas d'esclavage moderne ou de risques au sein des entreprises :

Une orientation vers des organismes adaptés.

QUI SOMMES-NOUS ?

L'ONG Ressources Humaines Sans Frontières (RHSF), basée à Toulouse, lutte contre le travail forcé,
le travail des enfants et les conditions de travail indignes, en France et dans le monde, par des projets pilotes, des études, et des actions de plaidoyer et de sensibilisation. En 2017, elle a lancé le Défi 8.7, qui vise à mobiliser chacun autour de l'Objectif de Développement durable n° 8.7 : éradiquer le travail forcé et la traite d'ici 2030 et le travail des enfants d'ici 2025.

www.rhsansfrontieres.org/fr et www.rhsansfrontieres.org/fr/defi87


Le Comité Contre l'Esclavage Moderne (CCEM), créé en 1994, est devenu une référence dans la lutte contre la traite des êtres humains à des fins d'exploitation par le travail, de mendicité forcée ou de contrainte à commettre des délits. Le CCEM a accompagné plus de 600 victimes, en grande majorité des femmes et des jeunes filles en situation de servitude domestique, mais aussi des hommes victimes de traite des êtres humains à des fins économiques dans les secteurs du bâtiment, de la restauration, du commerce, de l'artisanat, des petites entreprises ou de l'agriculture. Il leur apporte un soutien global, social, juridique et administratif. Le CCEM agit aussi pour sensibiliser les professionnels et le grand public et faire avancer les législations.
http://www.esclavagemoderne.org

Après des premières collaborations avec RHSF et le CCEM, la Mairie de Toulouse a souhaité  donner de l'ampleur au travail mené au travers du lancement d'une permanence au sein de l'Espace diversités laïcité, équipement municipal dédié à la prévention et la lutte contre toutes les formes de discriminations.

 

Vous pouvez télécharger le flyer ici