Toulouse signe un plan contre les discriminations

Vendredi 7 juin 2019, sept mois après son adoption par le conseil municipal (7 décembre 2018), le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, a signé en compagnie de Frédéric Potier, délégué en charge de la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah), le « Plan d'action de prévention et de lutte contre les discriminations, le racisme, l'antisémitisme, la haine anti-LGBT et pour la promotion du vivre ensemble 2018-2020 », en présence de Sabine Oppilliart, sous-préfète à la ville représentant Etienne Guyot, Préfet de Région Occitanie et de la Haute-Garonne. 

De nombreuses associations ont assisté à cette signature, ainsi que les membres de la Coalition européenne contre le racisme (ECCAR) dont un Comité directeur est reçu, durant deux jours, par la Mairie de Toulouse, membre de l'association européenne.
Ce plan, piloté par l'instance de concertation extra-municipale Toulouse Fraternité-Conseil de la laïcité, en lien avec d'autres instances (Toulouse diversités-Conseil des résidents étrangers, une équipe projet du Contrat de ville dédiée à la lutte contre les discriminations pour ne citer qu'eux), a enregistré la participation d'une douzaine de Directions municipales pour sa rédaction.

Pourquoi ce plan ?

Ce plan s'inscrit dans le prolongement des actions déjà entreprises depuis plusieurs années dans la lutte contre les discriminations et de promotion des droits à travers la Mission égalité diversités, la politique en direction des personnes en situation de handicap, les actions et projets du Contrat de ville de Toulouse Métropole 2015-2022, les partenariats actifs avec les associations de terrain mais aussi les institutions nationales, européennes et l'État, sans oublier un équipement municipal unique en France : l'Espace diversités laïcité qui comprend en son sein un centre LGBTQI+. 
« Ce plan nous permettra de les valoriser, de les rendre plus accessibles et de les développer afin d'intégrer les dimensions de vivre-ensemble, de fraternité, d'égalité et d'inclusion de toutes les diversités », souligne Jean-Luc Moudenc. 
Les cinq objectifs du plan
•    Former et accompagner les agent-e-s de la collectivité
•    Protéger et soutenir les victimes de discriminations
•    Développer une action pédagogique contre les comportements discriminants
•    Développer des outils-ressources pour éduquer contre les préjugés
•    Développer la communication envers les habitant-e-s, favoriser l'échange

Ce plan a vocation à être complété chaque année.

Le Plan d'action de prévention et de lutte contre les discriminations, le racisme, l'antisémitisme, la haine anti-LGBT et pour la promotion du vivre ensemble 2018-2020 de la Mairie de Toulouse et de la Dilcrah.

Le site de la Dilcrah