Miroir, un jeu contre les préjugés et idées reçues

Quoi de mieux que le plaisir du jeu pour déconstruire les stéréotypes raciaux et les préjugés envers les migrants ? C’est exactement le but recherché par les promoteurs de Migrations et idées reçues osons renverser nos représentations (Miroir), jouer pour :

  • apprendre à déconstruire des représentations sociales et les idées reçues liés à la question de l’immigration en France, 
  • échanger autour de ces représentations et consolider vos connaissances et vos argumentaires, 
  • apporter des outils de compréhension, des connaissances aidant à élaborer des compétences à argumenter afin de déconstruire les préjugés, discours stéréotypés envers les migrants et plus globalement de lutter contre le racisme, l’intolérance et les discriminations.

Résultat d’un travail participatif, le jeu Miroir a été développé par l’Agence de développement des relations interculturelles pour la citoyenneté (Adric) et édité par la mairie de Toulouse à l’issue de la formation action proposée dans le cadre du projet Amitié code (lire ci-dessous), avec le concours de la Direction des ressources humaines et le Service Europe de la mairie, et la Délégation académique à la formation des personnels de l’éducation nationale (DAFPEN).

Conçu pour favoriser l’animation participative, la prise de parole et le respect de la diversité d’opinion, Miroir s’adresse en priorité aux acteurs de la communauté éducative qui entendent s’engager pour la promotion et la défense des droits humains.

Mais vous aussi, vous pouvez vous l’accaparez ! 

 

Pour jouer :

 

 

Amitié code : projet destiné aux 14-19 ans avec l’objectif de développer l’engagement de la jeunesse pour promouvoir l’égalité, les droits de l’homme favorisant le développement durable. Financé par la Commission européenne, Amitié code a été piloté par la ville de Bologne (Italie) et a impliqué, de mai 2015 à janvier 2018, des collectivités, des organismes publics et des ONG de six pays européens. 

À Toulouse, le projet Amitié code a été piloté par la Mission égalité diversités au cours de l’année scolaire 2016-2017.